Le club Arterris

Le club Arterris

PIXAE, un projet porté par les coopératives agricoles

PIXAE est une initiative nationale lancée par l’Union IN VIVO et la société DEFISOL qui regroupe 11 coopératives agricoles. Des rencontres régulières sont organisées pour échanger sur les solutions innovantes testées par les Coopératives sur les problématiques agronomiques et d’agriculture de précision, avec l’ambition de définir les grandes lignes de l’agriculture de demain.

Dans le cadre de ce projet, chacune d’entre elles met en place un club d’agriculteurs permettant de tester, puis de valider ou non, des innovations sur le terrain. Tel un laboratoire R&D terrain, ARTERRIS a ainsi mis en place son propre club d’agriculteurs afin d’expérimenter « la fertilisation azotée ».

Contactez-nous

04 68 94 44 53

Autres contacts

Suivez-nous !

Vous souhaitez recevoir nos actualités, ainsi que toutes les informations ?

De l’innovation à la réalisation :
Arterris lance son club d’agriculteurs

Ce nouveau « Club Arterris », lancé en Octobre 2015, compte 18 adhérents représentatifs de son territoire, dont l’action va consister à l’analyse de la fertilisation azotée par outil satellitaire. Il s’agira d’être capable de mieux répartir les besoins d’azote dans le temps et dans l’espace (modulation) pour optimiser les rendements des cultures tant sur le plan quantitatif que qualitatif. La vision satellitaire permet de fournir à chaque agriculteur producteur de céréales à paille (orge, blé dur, blé tendre, triticale) et du colza une cartographie recensant les besoins précis de chaque parcelle. Arterris, exploitant elle-même des fermes expérimentales, a inscrit celle proche de Castelnaudary dans ce dispositif innovant.

Arterris apporte ainsi aux adhérents des moyens importants pour optimiser leurs rendements.

Anne Paulhe MASSOL
Directrice Arterris Innovation

Le Club Arterris se réunit 4 à 5 fois par an pour permettre aux adhérents qui en sont membres de pouvoir échanger sur la pertinence de ces essais, d’acter les réussites et trouver les actions correctrices nécessaires.